Hitler et le “management” de son armée

Norman J. W. Goda
Des taches sur les képis : la corruption par Hitler des officiers supérieurs pendant la SGM
Un article de Norman J. W. Goda

Un bien bel article (ici) trop peu cité dans ceux qui prétendent nous instruire sur les batailles, comme sur les basses besognes de la Wehrmacht.

Hitler voit cyniquement dans ses généraux des bourgeois, et il les tient par l’argent pour les convaincre de déroger, soit aux règles classiques des opérations militaires, soit aux principes déontologiques.

François Delpla
A propos de François Delpla 27 Articles
normalien (Ulm), agrégé, docteur HDR historien du nazisme et de sa guerre depuis 1990 biographe de Hitler persuadé que le nazisme a été très peu compris pendant un siècle et que son histoire scientifique débute à peine

1 Comment

  1. Hitler avait déjà acheté Hindenburg. Goda n’en parle pas. Mais il mentionne le cas du vieux Mackensen : Von Mackensen reçoit le domaine de Brüssow en 1935, 1250 ha de terres en Prusse, soit 350.000 marks.

    De cet article très riche, on peut conclure que Hitler arrose tout le monde : généraux, ministres, maréchaux…

    Le 12 décembre 1941, Hitler offre à Rundstedt un cadeau d’anniversaire de 250.000 marks… tout comme à Leeb en septembre 1941, tout comme Halder en septembre 42 et von Kluge en octobre 42. Pour les SS c’est seulement 100.000 marks : pour le 50ème anniversaire de Sepp Dietrich en mai 42, Paul Hennicke en mai 44, Wilhelm Schepmann en juin 44, Joachim Eggeling (qui est aussi gauleiter) en novembre 44.
    Il offre aussi des terres : au général von Kleist en octobre 1942 une extension de 100 ha de terres pour son domaine de Silésie ; en octobre 43, Le général Guderian se voit offrir le domaine de Deipenhof (Pologne occupée), d’une étendue de 937 ha (propriété d’un officier polonais qui en est expulsé) ; Keitel reçut une extension de son domaine de Helmscherode 400 ha en avril 44 (équivalent à 750.000 marks) ; des terres en Bavière (pris sur le domaine public) d’une valeur de 650.000 marks à von Leeb, domaine évalué en 1980 à 9 millions de marks, aujourd’hui 3.7 millions € ; la famille du Maréchal Reichenau reçut un domaine d’une valeur de 1.1 million de marks après la mort de ce dernier en janvier 42 ; au général SS Daluege 500 ha à Ilsenau d’une valeur de 600.000 marks.

    Les Maréchaux (11 promus en 40, 3 en 42, 5 en 43, 1 en 44 et 2 en 45) touchaient 4.000 marks par mois 20.000 par mois!) comme les ministres (ex: Ribbentrop), les amiraux (Dönitz, Raeder) et les généraux 2.000 par mois comme les secrétaires d’Etat (ex: Roland Freisler). Tout ça était cumulatif, si bien que Dönitz cumulait en tant qu’amiral et ministre de la marine 2.000+2.000 = 4.000 marks ; tout comme Milch qui était maréchal et secrétaire d’Etat 4.000 + 2.000 = 6.000 marks. Certains ministres étaient mieux lotis que d’autres : Lammers à 8.000 par mois, Goebbels à 7.500 par mois.

    Mais il arrosait aussi ses propres ministres : Ribbentrop, 500.000 marks en avril 39, 500.000 en avril 43 ; Robert Ley 1 million en avril 43 ; 250.000 pour Neurath en février 43, Rosenberg en janvier 43, Ohnesorge en juin 42, Frick en juin 42.

    Et même le gauleiter Sauckel : 250.000 marks pour son 50ème anniversaire en octobre 44.

Poster un Commentaire