Le film “De Gaulle” de G. Le Bomin

http://www.onirik.net/DVD-De-Gaulle-Avis?fbclid=IwAR12PiYW_w8wlWVdn0tCJ7hade–ESC9VBjboX6Em9AzrrtE-wzVYFbiv8Y

Cette critique de Damien Dhondt est pertinente, mais elle rate un constat, des plus importants.

“Le 6 juin, le président du Conseil Paul Reynaud (Olivier Gourmet) convoque le général de Gaulle à Paris. Il le nomme général de brigade à titre temporaire et sous-secrétaire d’État à la Guerre et à la Défense.”

Ah les droits sacrés de la fiction ! Heureusement que les historiens sont là pour lutter contre les fake news on ne peut plus dommageables à la compréhension des faits.

D’abord, le moins important : quand on est promu pendant la bataille, c’est toujours à titre temporaire, avant une régularisation parfaitement automatique si on n’a pas tué père et mère entre-temps. La précision est donc superflue en même temps que… pétainiste : ce sont les suppôts du maréchal qui d’ordinaire l’ajoutent, à commencer par Weygand qui, dès la fin de juin, traite de Gaulle de “colonel en retraite”.

Mais surtout : il est promu général, le 1er juin, PAR LE MÊME WEYGAND ! Lequel est persuadé de le mettre ainsi dans sa manche lorsqu’il exigera l’armistice sitôt la ligne de la Somme percée.

Pendant toute la deuxième quinzaine de mai, de Gaulle est pour l’état-major, sous Gamelin puis sous Weygand, un ornement utile pour faire accroire qu’on se bat… puis qu’il n’y a vraiment plus rien à faire.

Pour une critique globale.

François Delpla
A propos de François Delpla 24 Articles
normalien (Ulm), agrégé, docteur HDR historien du nazisme et de sa guerre depuis 1990 biographe de Hitler persuadé que le nazisme a été très peu compris pendant un siècle et que son histoire scientifique débute à peine

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire